rencontres artistiques interscolaires

 

 Les Journées à la Halle se sont déroulées cette année sur 6 jours, avec un nouveau concept privilégiant le dialogue et l’interaction entre les participants et avec les artistes.

Chaque journée s’est déroulée selon un programme similaire, auquel les artistes et les enfants ont donné une couleur particulière et différente à chaque fois.

 Les établissements suivants ont participé : en plus des classes ayant mené un atelier de pratique artistique durant l’année avec le Cadhame et des artistes intervenants, des classes invitées – avec ou sans atelier – sont venues partager ces journées :

Ecole de La Petite Pierre (théâtre)
Ecole de Wimmenau (théâtre)
Ecole d’Epping (arts plastiques)
Ecole de Meisenthal (invités)
Ecole de Wingen-sur-Moder (invités)
Ecole Obersoultzbach (invités)
Ecole de Diemeringen (invités)
Ecole de Sarreguemines (invités)
Collège du Bois-Fleuri, Schweighouse (danse)
Collège Jean Jaurès, Sarreguemines (théâtre)
Collège de Rohrbach-les-Bitche (théâtre et arts plastiques)
Collège d’Ingwiller (théâtre)
Collège J. J. Kieffer, Bitche (vidéo)
Collège de Farébersviller (invités)
Lycée Ste Clotilde, Strasbourg (théâtre)
Lycée St Augustin, Bitche (théâtre)
Lycée St Antoine, Bitche (arts plastiques)
Lycée E. Chatrian, Phalsbourg (théâtre)

 …soit 450 élèves au total

 La première semaine, la Cie No Tunes, en résidence à la Halle pour répéter son tout nouveau spectacle Les Maronneurs et explorer d’autres pistes pour une future pièce, a véritablement su intégrer les enfants au processus de création. Dans un premier temps, ils ont pris les élèves par surprise en les embarquant dans une promenade théâtrale à travers le village, à la rencontre de personnages excentriques liés par une étrange affaire de « jours disparus »… Grâce notamment au doute instauré entre réalité et fiction, les jeunes spectateurs ont plongé dans l’histoire, pour ensuite en imaginer la suite lors d’ateliers d’écriture et de jeu avec les comédiens.

L’après-midi était consacrée aux restitutions des ateliers du matin - dont les élèves ont été très demandeurs – et à la présentation par les No Tunes d’un extrait des Maronneurs, à l’issue de laquelle ils ont recueilli les impressions et les questions des jeunes spectateurs… Les professionnels aussi ont besoin de retours sur leur travail !

Les deux dernières dates des Journées ont été chapeautées par la Cie Azimuts, elle aussi en résidence à la Halle, pour perfectionner son spectacle-fanfare Les Branks. Ils ont donné à voir une approche très contemporaine et originale de la fanfare, où les déplacements, le mouvement, et le jeu théâtral tiennent une place importante. Après les ateliers du matin, où les enfants ont abordé quelques-uns des procédés créatifs d’Azimuts, les Branks se sont livrés à une représentation interactive, où artistes et élèves s’en sont donnés à cœur joie dans une déambulation musicale et théâtrale mettant en pratique les acquis de la matinée, et faisant appel à la spontanéité de chacun.

 Cette nouvelle formule faisant coïncider résidences d’artistes et rencontres interscolaires, travaux d’enfants et travaux en cours de professionnels, s’est révélée à la fois ludique et enrichissante, en créant un véritable brassage entre les différents participants.

 



En 2010, cette manifestation est également soutenue par
 La Fondation Kronenbourg

 

 

 

 

haut bas
  • Galerie / 11 photos
  • 03.05.2010 /
    rencontres artistiques interscolaires
Abonnement newsletter